Trigone logo

Penser que quelques encastrés suffisent pour éclairer une pièce est une erreur. D’ailleurs, l’éclairage domestique a grandement évolué ces dernières années. De quelle manière, et quelles sont les conséquences sur le choix des luminaires ? Voici quelques informations… pour y voir plus clair !

Martin Dubé est directeur de la salle d’exposition chez Luminaires & Cie depuis une dizaine d’années. L’éclairage sous toutes ses formes n’a donc plus de secrets pour lui.

« Ce domaine a beaucoup évolué au cours des cinq dernières années grâce à trois principaux facteurs : la lampe à diode électroluminescente (DEL), la domotique et le design. »

-Martin Dubé, directeur de la salle d’exposition chez Luminaires & Cie

La DEL
La DEL est maintenant partout. Devenue le choix numéro un des consommateurs, notamment grâce à sa durée de vie, à sa faible consommation d’énergie et à sa production de chaleur négligeable, elle permet d’obtenir une lumière plus chaude (jaune) ou plus froide (blanche).

« Alors que la première est réputée pour mettre en valeur un décor rustique, la seconde s’agence parfaitement à un design moderne », souligne le spécialiste.

Cela dit, Martin Dubé conseille d’éviter la surutilisation des encastrés DEL intégrées : « Ces derniers éclairent entièrement une pièce et, comme on dit dans le milieu, trop d’éclairage tue l’éclairage ! Il faut plutôt varier les sources de lumière et leur intensité. Un processus que la domotique facilite. »

Espace Nature Longueuil
Un bon éclairage peut rendre une maison confortable, plaisante et fonctionnelle, où art et architecture sont mis en valeur.

La domotique
La domotique, justement, est un ensemble de techniques du bâtiment permettant de centraliser le contrôle des différents systèmes d’une maison, y compris l’éclairage.

« Grâce à la domotique, vous pouvez créer les éclairages dont vous avez besoin pour vos activités quotidiennes à partir d’une application. Qui plus est, vous pouvez enregistrer ces programmes et les activer à distance », explique Martin Dubé.

Vous êtes en train de préparer le souper ? Programmez un éclairage dirigé sur le comptoir de cuisine avec des luminaires suspendus. Vous êtes prêt à partager votre repas ? L’application éteindra les suspensions au-dessus du comptoir pour allumer celles surplombant la table à manger.

Le design
La diversification du design des luminaires explique également l’évolution de l’éclairage domestique. En effet, il y en a maintenant pour tous les goûts, les décors et les budgets, que l’on opte pour des suspensions, des encastrés, des plafonniers, des lampes de plancher ou de table.

« Devant ce vaste choix, l’important est d’agencer le style des luminaires à la décoration d’une pièce et d’oser les varier. »

En raison de tous ces facteurs, il va sans dire que l’éclairage domestique est plus complexe (sans être plus compliqué !) qu’il y a quelques années. Du moins, selon Martin Dubé, investir dans un bon éclairage vaut la peine, car il apporte cette touche magique qui met en valeur tout le reste.