Trigone logo

Si 2019 a été la meilleure année en construction résidentielle au Québec depuis 2010, 2020 s’annonce tout aussi favorable, comme le démontre le dernier rapport sur les prévisions économiques de l’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ).

La construction locative en pleine croissance

Quelque 28 000 logements locatifs ont été mis en chantier en 2019, ce qui représente une augmentation de 17 % depuis 1997. Quoique bon nombre de ces unités demeurent à louer, plus de 25 000 nouveaux logements locatifs seront érigés en 2020 pour répondre aux besoins de la population québécoise. 

Espace commun Viva-Cité
Espace commun d’un des projets signé Habitations Trigone

« Divers facteurs contribuent au phénomène, indique Paul Cardinal, directeur du Service économique de l’APCHQ. Le faible taux d’inoccupation dans certains grands centres en est un : la SCHL l’anticipe à 1,4 % dans la région de Montréal ; le vieillissement de la population stimule l’offre de résidences destinées aux personnes âgées ; la demande en logements conventionnels est à la hausse en raison du déclin de l’abordabilité de la propriété et le nombre de résidents non permanents — y compris les travailleurs temporaires et les étudiants étrangers — a atteint le record absolu de 44 000. »

La copropriété à l’honneur

Les condominiums occuperont aussi un rôle de premier plan parmi les projets d’habitation. Après un léger recul au cours des deux dernières années, la construction de copropriétés revient en force en 2020, avec plus de 12 300 mises en chantier, soit une hausse de 23 %.

« Tout comme dans le cas du marché locatif, les grandes municipalités souhaitent densifier leur territoire et freiner l’étalement urbain, mentionne Paul Cardinal. La popularité des condos résulte entre autres de la réduction de la taille des ménages ; du coût élevé des maisons unifamiliales et de l’évolution des préférences, le choix de la copropriété étant mieux accepté et les gens optant davantage pour les milieux urbains et leurs commodités. »

Régions : les points chauds

L’Abitibi-Témiscamingue connaîtra une augmentation de 13 % des mises en chantier en 2020. Lanaudière, Laval et la Mauricie poursuivront pour leur part sur leur lancée. En Montérégie, région administrative la plus active en 2019, Brossard, Sainte-Julie et Candiac seront des lieux clés de la construction résidentielle.

Voilà quelques estimations qui devraient réjouir les personnes en quête d’un nouveau chez-soi !